Guinée, Conakry

FOYERS SAINT JOSEPH à Conakry

Responsable : Père Etienne Marie Stirnemann

Depuis plus de vingt ans, le Père Etienne Marie Stirnemann vient en aide aux enfants des rues de Guinée. Actuellement, neuf foyers sont consacrés aux enfants des rues et deux structures sont des maisons de soins et de repos.

Deux cliniques ont été créées, destinées à recevoir, non seulement, des enfants mais aussi des adultes. Autre innovation : l’installation d’une boulangerie ultra moderne qui alimente les 6 foyers de Conakry et les 2 maisons de repos et dont le responsable est un ancien enfant de la rue. Elle accueille également en stage des enfants qui ont terminé leur formation.

Le Père Etienne Marie a été parmi les premiers à se préoccuper de créer un foyer pour jeunes filles. Le foyer Sainte Claudine accueille plus d’une cinquantaine de filles.

Les neuf foyers en activité ont en charge plus de 430 enfants. Dans chaque foyer, des réunions hebdomadaires sont organisées qui permettent aux éducateurs d’affiner leurs méthodes d’éducation. Le Père Etienne Marie visite régulièrement chacun des foyers.

Dès son arrivée, l’enfant est pris en charge au point de vue sanitaire et scolaire, et est remis en contact avec sa famille dans les meilleurs délais. Ainsi, l’association demande à l’enfant de se rendre tous les week-ends dans sa famille et, le plus souvent, des liens se tissent à nouveau entre la famille et l’enfant : il a changé de comportement.

Tous les enfants qui restent au foyer vont à l’école et on essaie de les pousser jusqu’au brevet. En dehors des heures de cours ou de travaux communautaires (rangement et propreté du foyer), les enfants sont initiés au jardinage et à la cuisine. Ils bénéficient de loisirs comme la pêche, le football …

Par ailleurs, pour diminuer la propension au vol, les enfants reçoivent un peu d’argent de poche chaque semaine. Le montant de la somme est modulé selon leur comportement. Ce système est une forte incitation pour les enfants qui font de gros efforts afin de recevoir quelques sous.

Les plus grands se forment à la vie professionnelle auprès de partenaires locaux : hôtellerie, cuisine, mécanique, chaudronnerie, électricité, comptabilité, coiffure, teinture, couture… et sont ainsi prêts à trouver un emploi.

De façon régulière, le matin avant l’aube, les éducateurs recherchent les enfants qui ont passé la nuit au marché. Ces enfants, s’ils ne peuvent être réintégrés en famille, sont placés dans le foyer correspondant à leur âge.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :