Inde, Lucknow

 

ashalayam

 

 

ASHALAYAM-Lucknow

Responsable : Fr. Edward Sacrawat

En 2003, Don Bosco Ashalayam a ouvert un nouveau Centre à Lucknow, capitale de l’Etat de l’Uttar Pradesh.

Aujourd’hui, ce Centre accueille une soixantaine d’enfants, orphelins et enfants des rues dont certains handicapés. La capacité d’hébergement peut atteindre une centaine d’enfants.

Ces enfants sont scolarisés et certains d’entre eux ont été admis au collège, ou ont reçu une formation professionnelle qui va leur permettre d’être autonomes et de gagner leur vie.

Un centre d’accueil pour les filles a également été créé en 2013 : atelier de couture, cours d’alphabétisation, accompagnement vers l’insertion professionnelle. Ce projet ambitieux permet de sortir les jeunes filles du bidonville voisin et pour certaines de les soustraire à la prostitution.

Une cellule de placement a été mise en place. En effet, malgré leurs diplômes ou leurs formations professionnelles, les jeunes qui ont grandi à Ashalayam ont beaucoup de mal à entrer dans le monde du travail. En raison de leur passé difficile, la société se méfie encore beaucoup d’eux. C’est pour surmonter ces difficultés que l’association a mis en place sa propre cellule de placement. Aujourd’hui, elle peut compter parmi ses partenaires fidèles une cinquantaine d’entreprises, des ONG, des structures publiques, des instituts de formation et même des particuliers. Cette cellule aide également les jeunes qui veulent démarrer leur propre activité en leur permettant d’acheter des outils ou à obtenir des prêts.

Autre initiative intéressante : Ashalayam Don Bosco a créé un site Web permettant de signaler la disparition d’enfants afin de retrouver leur trace à travers toute l’Inde. Ce site s’intitule : « Homelink and Missing Child Search Network ». L’UNICEF parraine cette initiative à laquelle la police collabore. Idéalement, tous les commissariats de police devraient être reliés avec eux ; le réseau est en train de s’étendre progressivement. Le « Development of Women and Child Development » (DWCD) participe au réseau ainsi que diverses ONG.

Dans la région de Lucknow, depuis 2007, près de 9 000 plaintes concernant des enfants ont été enregistrées et, jusqu’à présent, un peu plus d’un millier ont été retrouvés. Mais les autorités estiment qu’environ 45.000 enfants sont portés disparus chaque année en Inde. « Don Bosco Young at Risk » a tout de même plus de 8 000 succès à son actif.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :