Nous comptons sur vous … Nous avons besoin de vous !

Décembre et sa grisaille sont là. Le temps est venu de regarder dans le rétroviseur et de faire le point sur cette année 2014 qui s’annonçait particulièrement délicate pour A.I.M.E.R.

Délicate car il a fallu d’emblée faire face à la décision de la Fondation Bettencourt-Schueller d’arrêter de soutenir trois projets qu’elle suivait depuis plusieurs années : Afghanistan Demain, Nanban (Inde) et Virlanie (Philippines).

Il a fallu aussi réduire la participation financière octroyée à certains projets et ce parfois pour la deuxième année consécutive. Un choix particulièrement difficile car il fallait préserver au mieux le suivi des enfants, notamment en matière de santé et de scolarité. Et cela, alors même que chaque semaine apportait son lot de nouvelles sollicitations.

Néanmoins, grâce à sa gestion rigoureuse et à ses réserves, A.I.M.E.R a pu limiter les restrictions et répondre favorablement à deux nouveaux projets : en Colombie et au Togo, en leur apportant une aide modeste.

Difficile aussi, cette année 2014, en raison des incertitudes économiques et politiques qui continuent de frapper de nombreux pays, particulièrement en Afrique. Sans oublier les ravages causés par l’épidémie d’Ebola et la situation critique en Centrafrique où la Voix du Cœur, grâce au dévouement de ses équipes, essaie de protéger au mieux les nombreux enfants qui viennent y chercher refuge.

Les Philippines ont dû, une nouvelle fois, faire face à un typhon qui a entraîné de très lourds dégâts parmi les populations les plus fragiles.

Néanmoins les motifs d’encouragement ont été nombreux. Des dons exceptionnels ont été reçus, permettant d’envoyer une aide d’urgence à Virlanie, sans toutefois compenser en totalité la baisse des soutiens financiers.

La fidélité de ses donateurs, l’assurance de pouvoir compter sur d’autres en cas de gros problèmes confortent A.I.M.E.R dans sa volonté de poursuivre sa mission : celle de mobiliser toutes les forces vives pour sortir de la rue des enfants qui ne souhaitent qu’une chose : accéder à la place qui leur revient dans la société. Pour cela – grâce aux éducateurs – ils ne ménagent pas leurs efforts pour réussir leur scolarité et leur entrée dans la vie professionnelle.

A l’aube d’une année 2015 qui s’annonce encore semée d’embûches, tout sera mis en œuvre pour poursuivre notre aide aux projets soutenus. Car les résultats sont là, comme en témoignent les quelques histoires d’enfants qu’A.I.M.E.R a choisi de vous faire partager. Nous savons aussi que nous pouvons encore compter sur vous. Nous avons besoin de vous.

Retrouvez le bulletin de Décembre 2014 sur la page Bulletins.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :